dijous, de gener 03, 2008

Llibertat per Said El Bilal / Libertad para Said El Bilal




Acompanyo a aquesta entrada, el document, original en francès en el que en primer terme, s'explica, el curriculum acadèmic d'aquest activitsta sahrauí detingut el passat 26 de desembre . Després podeu trobar la narració de la detenció i les conseqüencies d'aquesta, incloent-hi la tortura, la detenció i l'incomunicació, es clar, il·legals.
SAID ALBILAL, és un destacat militant en la lluita per l'alliberament del Sàhara Occidental, un destacat independentista i un defensor dels drets humans al Sàhara Occidental. En la seva lluita pacífica, sols ha rebut el premi de la turtura, la detenció il·legal i segurament, una condemna injusta. Mentre tant, Espanya, Europa i la comunitat internacional, miren cap l'altre banda ... FINS QUAN?
Avui mateix hem rebut la següent notícia:
El Juzgado a retrasado hasta el dia 14.01.2008 la vista, para juzgar el preso politico y estudiante y activista de derechos humanos SAID EL BILAL ; miembro de la Comisión de Defensores del Referendu de Autodeterminacion del Sahara Occidental.

Observaciones: ha habido gran concentracion de policias y han impedido la entrada de los estudiantes de mas ciudadanos que han venido solarizarse con el preso politico sahrauí.



Walk étude:
Pacesetter Mars a commencé scientifiques collectées a laayoune, telle que définie relations de l'étude, qui fera le premier niveau toujours dans la salle de classe, et Houde place particulière à laquelle ses collègues pour lui de poursuivre ses études dans le domaine scientifique, à Aller à la ville de Smara, une des villes du Sahara occidental étude de suivi et de la spécialisation dans le secondaire en conduite "sciences expérimentales", et appelé à ce stade de ses idées de faim pour la liberté et son long cri annoncé dans le ciel, À passer cette étape de supériorité et d'une plus grande lutte en 1998, a été le début effectif de la voie qui lutte édition une revendication de liberté et d'indépendance.
Abordant le Maroc à poursuivre ses études car il a enregistré à l'Université du juge "Iyaad Marrakech du Maroc avant de s'installer à la capitale Rabat à l'Université client« Mohammed V », attribué« Loi », a reçu un diplôme l'Assemblée, l'année 2001.

en 2003 sous réserve : "De la propagande politique et la guerre en Irak." A continué d'étudier et obtenu un étudiant chercheur au Diplôme approfondi en sciences politiques en 2007, dont le thème du message: "les médias américains et postérieurs à l'emploi: la guerre en Irak un exemple."
Assister thèse de doctorat sur le thème: «Les médias et la propagande politique aux États-Unis d'Amérique."
Désignation:
Professeur et Chercheur et militant des droits mon médias officiels comité pour défendre le droit à l'autodétermination pour le peuple du Sahara occidental *Codapso*.
Dans l'hospitalité académique test:
A participé à plusieurs séminaires et sessions de texture, y compris une formation dans le domaine des droits de l'homme a été brisée par des ateliers pour enseigner ABC domaine de la loi et d'en surveiller les violations, et d'y faire face et d'en informer les participants des explications concernant les droits de l'homme dans le monde, a assuré la Organisation de cette session texturale «Université Mohammed V" et "les organisations marocaines des droits de l'homme" succursale "d'Amnesty International de Rabat», une organisation conjointe de l'année 2003 2005, et participé à de nombreux séminaires traitant de l'information et de propagande politique, les droits de l'homme et des domaines De l'occupation du Sahara occidental, est un analyste politique basé à de nombreux médias, comme la radio "algérien internationale", et auteur de plusieurs articles de revue, ce qui signifie la démocratie et de la démocratisation et de la réalité des droits de l'homme au Sahara occidental, comme un certain nombre d'études Rapports publiés et une gamme de journaux et sur le World Wide Web "Internet".

Émergé détenu politique et militant des droits de l'homme "Mustafa Said bonne Albilal" membre du Comité de Soutien à l'autodétermination du Sahara occidental, un défenseur des droits de l'homme, notamment du droit à l'autodétermination, en plus d'être active sur le plan politique au Sahara occidental , Les universités marocaines et le travail tout au long de la lutte a continué de surveiller les violations qui ont lieu du Sahara occidental et du Maroc ainsi que les universités, où les Ijahr a été dénoncée pour son courage et durable des crimes commis par les autorités marocaines et de rejet résultant de la poursuite de la modération Par la campagne pour défendre les droits de l'homme comme un message universel de cette dernière gisant sur chaque quart de travail et de la Free honorable dans le monde, qui le rendent vulnérable l'affrontement direct avec les autorités marocaines, qui critiqué par son préjudice à la dignité humaine et nient la voix De droit et de surveiller les droits de l'homme et de restreindre les activistes.


Pensez, tendres, et de la création:
Et la conviction que la lettre était porteur passé des années d'études universitaires, dans la mesure de l'obtention d'un Diplôme approfondi, enceintes Mashaal lutte intellectuelle et la réalité libérale et idées libérales et des contributions dans toutes les formes de lutte, de l'Université "juge" Iyaad «Marrakech L'accès à l'Université "fils de fleur" et à l'Université d'Agadir "Mohammed V", dans la capitale marocaine, Rabat, au cours de sa participation à plusieurs convois Inn condamnant les violations flagrantes des droits de l'homme commises par l'État marocain au Sahara occidental, en plus de sa contribution À la réussite de la protestation dans la lutte politique des étudiants sahraouis dans le dernier mois de mai 2007 et sa participation à la commémoration de la Déclaration mondiale des droits de l'homme à quel moment, et a participé à bon nombre de ses positions de protestation au Sahara occidental réclamation à:
- l'autodétermination pour le peuple sahraoui
- Libération de tous les prisonniers politiques sahraouis condamnés à la prison et comme un Marocain.
- divulgation du sort des disparus et enlevés et remettreϖ les restes des martyrs.
- améliorer la situation des droits de l'homme et laϖ levée des médias et le blocus militaire imposé à la région.

Il a également eu une participation active dans la campagne internationale pour améliorer les conditions et les conditions d'emprisonnement des yeux solution au Sahara occidental, tous ces facteurs ont contribué à l'accumulation d'expérience dans la politique légal détenu Par contre l'accumulation de promesses et intimidant lui par les autorités marocaines , Qui a tenté de l'arrêter plus d'une fois avant de pouvoir le 26/12/2007 ville de Smara, au Sahara occidental.
Intrigue, puis surveiller l'enlèvement:

, À 11,00 heures, ont été arrêtés et mis en détention des droits de l'homme après mûre de suivi et de contrôle de ses mouvements, par la police marocaine et conduit au poste de police et la pratique de la torture psychologique et physique lui que quelques heures de son enlèvement de la Ville de Smara vers une destination inconnue dans un délai de deux heures après la disparition à bord de véhicules de la police, à réaliser après avoir été enlevés dans la ville d'Agadir, au sud du Maroc, qui est arrivée à neuf heures du soir, ce qui est déplorable État des suites de la torture, avec la participation dans une cellule appartenant à la juridiction de la sécurité de la ville d'Agadir et continuent le cycle de la torture par un transport de troupes, aux fers et filets yeux Cette réfutation de la distanciation autorités marocaines occupées par l'ancien plein De balles et d'enlèvements, de nombreux concepts, tandis que l'opinion publique internationale attend de l'Etat marocain réel début de la «nouvelle ère» si elle confirme au contraire à la lumière de ses excès dans des enlèvements, les arrestations et attaquaient les maisons, et la suppression de libertés et excessif Recours à la force et à d'autres termes qui ne reflètent pas le caractère éphémère du régime marocain basé ... Après plus de 48 heur de menottes et couvert les yeux, et comme d'habitude avec une avalanche de mots dégradants, la dignité humaine, à 21:00 et de la nuit était d'atteindre la ville de Rabat et la participation à la station de police de la juridiction de sécurité majeur en capital Du Maroc.



Enquête en vertu de la batterie et de la coercition:
Après une longue marche qui a duré presque deux jours saveur accompagnées de tortures et de mauvais traitements, et, à 21h00 la nuit était d'atteindre la ville de Rabat et la participation à la station de police de la juridiction de sécurité majeur capitale du Maroc. Pour lancer une nouvelle phase de ce travail a été la plus irresponsable chapitres d'enquête et d'interrogatoire et de l'extrait de force reconnaissance sous la contrainte et la torture, où il a passé la nuit du luttent blanche à la frontière, à 10:30 heures, le 29/12/2007, à Transférés à la Cour de première instance et présenté à la "poursuite Assemblée" avec un représentant "al imani" Après le record a été cuit en place par la loi et le tribunal lui a envoyé de nombreuses accusations n'étaient pas fondées, de "procureur" donner des ordres à plonger Moyens civile marocaine prison, en attendant son procès, a été favorable à la première "procureur" Monsieur "Akadim" sur l'Association marocaine des droits de l'homme et ancien chef du syndicat des avocats.
Au cimetière districts:
Après l'étape de "ministère public" a été déplacé de prison par le Tribunal de première instance a ceinture de sécurité intensive des agents de sécurité, la police secrète, sur le plateau, entouré de voitures de police en feu, et se sont dirigés vers la prison civile marocaine manières, et que Visibles en prison jusqu'à ce que l'objet de la plupart des pratiques dégradantes à la dignité humaine, telles que la participation à une cellule par le parfum de l'odeur fétide et manquant le plus fondamental de leurs conditions de vie et la sécurité de l'humanité, de droit public surpeuplées prisonniers.

Par conséquent, nous demandons à tous les vivants de conscience et les organisations des droits humains, locales et internationales de défense des droits humains ainsi que le Maroc, adsorbeurs cette politique sort du détenu et de la pression exercée sur l'État marocain m pour sa libération sans condition.

1 comentari:

arso ha dit...

Amigos, ce texte n'est pas en français. Peut-être une traduction automatique électronique depuis une autre langue, l'arabe ?
Totalement incompréhensible.
Saludos
MC